Recette : Macérât huileux de Millepertuis

Le Millepertuis est une plante très appreciée en herboristerie. Elle est associée à la fête de la Saint-Jean (le solstice d’été), car c’est à ce moment-là qu’elle fleurie. Ses fleurs jaunes rayonnantes indiquent le début de la saison estivale. Le Millepertuis est une plante sauvage, parfois invasive. On la trouve le long des chemins et routes de campagne, dans les champs, prairies, et parfois même au jardin.

Les usages du Millepertuis sont multiples, en voici quelques-un :
~ elle est vulnéraire : elle soigne les blessures, les coupures (en application sur la peau)
~ elle soigne les coups de soleil (en application sur la peau, le soir de préférence quand le soleil s’est couché car c’est une plante photosensibilisante = qui rend la peau sensible au soleil)
~ elle soigne l’herpès (en application sur l’infection)
~ elle soigne les douleurs musculaires et corporelles (en massage)

La macérât huileux de Millepertuis est très simple à réaliser :

1. Remplir un bocal de fleurs de Millepertuis fraichement cueillies à la main
2. Verser une huile végétale (tournesol ou olive) sur les fleurs, juste assez pour les recouvrir
3. Recouvrir le bocal avec un tissu fin (du type coton à fromage) et le maintenir avec un élastique. Laisser macérer 4 à 6 semaines sur un bord de fenêtre ensoleillé ou en plein soleil (mais loin de la pluie et de l’humidité)

Une fois la macération terminée, filter l’huile, et la conserver dans un flacon, bien à l’abri de la lumière entre chaque utilisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s