Les racines médicinales : leurs utilisations

Elles sont sous-terraines et on ne les voie pas, et pourtant les racines sont d’une importance majeure et très puissantes. Les racines puisent dans les nutriments présents dans la terre et les stockent pour permettre le développement de la plante. Chaque plante est unique et chaque racine l’est aussi.

Quelques conseils de cueillette des racines :
1) Les racines médicinales se cueillent au printemps et à l’automne, car c’est à ces moment-là qu’elles sont le plus efficaces. Au printemps, elles sont fortement actives, car activées par l’apport en nutriments dans le sol et le mouvement de croissance (développement des tiges et des feuilles). À l’automne, l’énergie de la plante redescend dans les racines car le cycle de la plante s’achève (elle a fleuri, grainé, puis les graines ont séché = fin du cycle).
2) Prendre le soin de bien identifier la plante. Attention, au printemps les plantes à racines médicinales ne sont pas pleinement developpées et les confusions sont possibles, il faut donc bien les connaître. En cas de doute, ne pas cueillir la plante.
3) Déraciner une plante est plus facile lorsque la terre est humide que lorsqu’elle est sèche. Un lendemain de pluie est idéal pour la cueillette de racines.

Voici quelques exemples de racines et leurs utilisations :

LA RACINE DE PISSENLIT ~ EN POUDRE
La poudre de racine a l’avantage de pouvoir être saupoudrée dans pratiquement tous les plats : le muesli, les plats mijotés, les sauces, les soupes, le chocolat chaud, le thé chai, etc.
Pour réduire une racine en poudre :
1) cueillir la racine
2) bien la laver, à l’eau froide, en frottant si nécessaire avec une brosse pour enlever la terre
3) la couper en petits morceaux d’environs 5mm x 5mm, avec un bon couteau tranchant
4) répartir les morceaux sur une planche et les laisser sécher plusieurs jours voire plusieurs semaines dans un lieu chaud et sec de la maison (ex : une pièce chauffée ; sur une cuisinière à bois ; près d’un poêle…) et à l’abri du soleil, ou alors dans un déshydrateur réglé sur 40 degrés.
5) une fois secs, les morceaux sont durs et cassants. Pour les réduire en poudre, j’utilise un moulin à café électrique. Puis, je stocke la poudre dans un bocal que je garde près de moi dans la cuisine.
6) dosages : 1/2 cuillère à café pour 1 tasse de boisson chaude ; 1 cuillère à café par bol de soupe

>Vertus médicinales de la racine de pissenlit : stimule la digestion, active le métabolisme, détoxifie le foie, nourrit la flore instestinale : l’insuline présente dans la racine stimule le développement de bonnes bactéries<

Racines de pissenlit nettoyées
Racines de pissenlit en morceaux
Racine de pissenlit en poudre

LA RACINE DE BARDANE ~ EN TISANE (décoction)
La décoction est la méthode d’extraction dans l’eau préférée pour les parties « dures » des plantes : racines, écorces, baies, graines. Une décoction consiste à laisser bouillir (frémir) la plante dans une casserolle d’eau, sur le feu, 10 à 15 minutes, avec un couvercle. On peut utiliser la racine fraiche (bien nettoyée) ou sèche, coupée en petits morceaux dans les deux cas. On la boit comme une tisane.
Dosage : 1 cuillère à café de racine de bardane pour 1 tasse d’eau. 2-3 tasses par jour maximum.

>Vertus médicinales de la racine de bardane : stimule la digestion, détoxifie et renforce le foie, nourrit la flore instestinale : l’insuline présente dans la racine stimule le développement de bonnes bactéries, soigne les indigestions, les problèmes de peau (acné, eczéma et autres inflammations de la peau) et allergies<

Décoction de racine de bardane

LA TEINTURE-MÈRE DE CURCUMA
Une teinture-mère est l’extraction d’une plante dans l’alcool, par macération. Pour faire une teinture-mère de racine de curcuma :
1) laver les racines et les laisser sécher quelques heures
2) râper les racines à l’aide d’une râpe
3) les mettre dans un bocal hermétique
4) ajouter de l’alcool (minimum 40%), jusqu’à recouvrir le curcuma râpé
5) fermer le bocal et le secouer
6) étiquetter le bocal avec le nom de la plante, le degré d’alcool et la date de préparation
7) stocker le bocal dans un placard, à l’abri de la lumière et loin d’une source de chaleur
8) laisser le bocal dans le placard entre 2 et 4 semaines, et secouer de temps en temps
9) filtrer et embouteiller la teinture-mère, et la ranger dans un placard, à l’abri de la lumière
Dosage : 1-5ml (0.2-1 cuillère à café) 3 fois par jour en dehors des repas
Conservation : minimum 5 ans

>Vertus médicinales de la racine de curcuma : stimule la digestion, promeut l’assimilation des nutriments, dissout les calculs biliaires, renforce et protège le foie, soulage les inflammations et douleurs chroniques, action antioxidante<

Racines de curcuma nettoyées
Teinture-mère de racines de curcuma (étape de macération)
Teinture-mère de racines de curcuma prête à l’usage

Rdv au Jardin d’Artémis mercredi 6 octobre pour la cueillette des racines médicinales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s